Le SIDA
&
autres maladies 

 

 


- SIDA
               - timbres
-Maladies
              - tuberculose

- cancer

              

- autres

     la peste

 

 

 

  SIDA

 

 

 

Juillet 2001

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a annoncé à Gênes lors du sommet G8 le lancement d'un Fonds mondial de la santé pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme notamment.

 

Selon le rapport annuel de l'ONUSIDA, 5 millions de personnes ont contracté le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) en 2002, ce qui porte à 42 millions le nombre de personnes vivant avec le virus dans le monde. Selon les déclarations obligatoires parvenues à l'InVS au 30 septembre 2002, 56 239 cas ont été diagnostiqués en France.

Le sida enfin reconnu ennemi public n°1 de l'humanité

Les Etats ont finalisé le 26 juin 2001 à New York, un texte de Déclaration d'engagement des Nations unies dans la lutte contre le VIH/sida EPA
Disposés à mettre chacun un peu d'eau dans son vin et jouant subtilement à ne pas toujours «appeler un chat un chat», les chefs d'Etats et ministres réunis depuis lundi, à New York, à l'occasion de la session spéciale de l'Assemblée générale des Nations unies consacrée au sida, ont finalisé le texte de la Déclaration d'engagement. Alors que les Européens ont fait une concession en acceptant de supprimer la référence aux lignes de conduite édictées par l'agence Onusida et le Haut commissariat aux droits de l'homme, les pays musulmans, dont la Malaisie, l'Egypte, le Pakistan, la Libye et l'Arabie saoudite ont transigé sur la notion de vulnérabilité ainsi que sur le droit de la femme à conduire sa propre sexualité. La subtilité qui a permis de faire «passer la pilule» a consisté à évoquer des critères conduisant à répandre la pandémie et à augmenter la vulnérabilité des personnes, comme l'histoire locale de l'épidémie, la pauvreté, les pratiques sexuelles, l'usage de drogues, les modes de vie, le niveau institutionnel, les structures sociales désarticulées et les mouvements forcés de population, plutôt qu'à mentionner clairement les groupes vulnérables, en pointant du doigt les professionnelles du sexe, les homosexuels ou les drogués par injection. Une façon comme une autre de contourner certains tabous culturels et religieux, propres aux pays musulmans qui se sont illustrés en interrompant la séance, contestant la présence en séance plénière de la représentante de l'International Gay & Lesbian Human Rights Commission. Ce qui n'a cependant pas empêché celle-ci de prendre la parole à l'occasion d'une Table Ronde sur le thème «Droits de l'homme et sida».

 

 

 

 

 

 

 

 

Les timbres


 


 


 

Espagne - n° 3335
France - n° 2916
Groenland - n° 226


 


 

 

 

Hongrie - 3048
Chypre - 860
Macédoine - 41 (B)



 

 

 

Macédoine - 84 (B)
Saint-Marin - 1189
Yougoslavie - 2181



Bosnie - 43
Danemark - 1143
Afrique du Sud - 1056-1057


 

Canada - 1462
Brésil - 2318
Brésil - (2000)

 

 

 

 

Bhoutan - 1562
Argentine - ***
Lesotho - 1656

 

 

 

 

 

 

Mali - en 1999
Uruguay - 1925-1926
Pérou - 1256

 

 



 

Dominicaine - 1449-1450
Brunei - 425 - 427

Islande
2001 - n° 693
SIDA

 

 

 

 

 

Malaisie - 709
Colombie - 1131
Botswana - 2002 - n° 898

 

 

 

 

 

 

Nigéria
n° 745 - 746

Vatican
2004

n° 1342

Lutte contre le SIDA.
Au profit des enfants africains victimes du virus.

Traits barrant les yeux de 2 enfants pour marquer l'indifférence de l'humanité à l'égard de ce problème.

Suisse

1994 - n° 1462
SIDA

 

 

 

Bangladesh
2001 - n° 683

Liens

Luc Montagnier

Le SIDA : Historique

MALADIES

- Tuberculose

 

 

- Cancer

Lu dans la presse  - 04 avril 2003

Dix millions de nouveaux cancers par an
L.D. (avec AFP)

La fréquence pourrait augmenter de 50pc pour atteindre 15 millions de nouveaux cas par an en 2020. Mais l'augmentation n'est pas inéluctable, selon l'OMS.

Publié jeudi par l'agence pour le cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le rapport sur le cancer dans le monde est affolant. Si des mesures ne sont pas prises d'urgence pour endiguer l'augmentation amorcée, la fréquence des cancers pourrait augmenter de 50pc pour atteindre 15 millions de nouveaux cas par an en 2020. En 2000, ce chiffre se montait à 10 millions.

En tête de liste, le cancer du poumon, avec 1,2 million de nouveaux cas par an, suivi du sein, légèrement supérieur à un million. Viennent ensuite le cancer colorectal (940000), de l'estomac (870000), du foie (560000), du col de l'utérus (470000), de l'oesophage (410000), de la tête et du cou (390000) (cavité buccale, langue, etc.), de la vessie (330000), les lymphomes malins dits «non-Hodgkiniens» (290000), les leucémies (250000), les cancers de la prostate et des testicules (250000), du pancréas (216000), de l'ovaire (190000), du rein (190000), du corps de l'utérus (endomètre) (188000), du système nerveux (175000), de la peau (mélanome) (133000), de la thyroïde (123000), du pharynx (au niveau de la gorge) (65000), la maladie de Hodgkin (62000). Quant aux trois principaux cancers tueurs, il s'agit du poumon, de l'estomac et du foie, respectivement responsables de 17,8pc, 10,4pc et 8,8pc de l'ensemble des morts par cancer.


 

 

 

Hongrie - 3048

Pologne
n° 3765

 

   Guadeloupe
n° 139

Pierre & Marie Curie

   

 

- Autres

 

La peste

 

 

 Vietnam - n° 1471


 



Retour au sommaire

Copyright © HA.2000-2011
13/01/08 -->