Les fruits  

 

 

 

 

La pomme

 

 

 

400 Variétés de pommes

 

 

 

 

 

 

Slovénie - n° 283
Madagascar - 1055

 

 

Pologne - 2002 - n° 3736
Poire & Pomme sur un banc
Nouvelle-Zélande - n° 857

 

La banane

 

 

 

Suivant Joseph-Marie BOVE, biochimiste de formation, membre de l'Académie des sciences et ex-directeur de l'INRA (Institut National de la recherche Agronomique - France), père du syndicaliste agricole français José BOVE, a déclaré au journal Newsweek, le 5 février 2000, pour expliquer tout l'intérêt scientifique et humanitaire de la recherche transgénique ; " Prenez le cas des bananes. Dans certains pays africains, où les gens n'ont pas toujours assez d'argent pour acheter du dentifrice, pourquoi ne mangeraient-ils pas des bananes transgéniques qui préviendraient les caries ? "

VRAI ou FAUX ????

(in Le Figaro Magazine - 07.04.2001)

 

Article de Presse - 16.01.2003

Mutation

La banane, espèce en voie de disparition
LAURENCE DARDENNE


Johanna de Tessières

Et avec quoi allons-nous faire les panades du bébé si, dans dix ans, il n'y a plus de bananes dans les rayons du supermarché? Parce qu'elle manque de diversité génétique pour combattre les maladies, la banane serait menacée de disparition. `Ecrire qu'il n'y aura plus de bananes endéans les dix ans est une légère exagération, nuance le Belge Emile Frison, responsable du réseau international pour l'amélioration de la banane et de la banane plantain (INIBAP) de Montpellier, dont un article vient de paraître dans le New Scientist, il n'empêche qu'un certain nombre de maladies causent actuellement des dégâts très importants aux bananes, et en particulier une maladie qui aurait le potentiel de détruire la variété qui est utilisée dans 99 pc de la production pour les exportations, en l'occurrence la Cavendish.´

Cette variété est effectivement sensible à une nouvelle souche d'une maladie découverte en Asie. Or si cette souche devait se propager en Amérique Latine et aux Caraïbes où est produite la grande majorité de la banane d'exportation, elle pourrait en une dizaine voire une quinzaine d'années détruire complètement les Cavendish.

`Il ne s'agit pas d'une spéculation fantaisiste, poursuit ce spécialiste, Ceci est basé sur une expérience qui date d'il y a cinquante ans. A l'époque, la banane d'exportation qui s'appelait Gros Michel fut victime de la maladie de Panama, qui a causé sa disparition. C'est ainsi qu'elle a été remplacée par la Cavendish qui était résistante mais qui aujourd'hui est à son tour attaquée par une nouvelle souche de ce champignon.´

Pour éviter la transmission de maladies, des mesures de quarantaine ont été prises. Mais il conviendra en outre d'envisager des réponses à la maladie des raies noires qui cause aujourd'hui jusqu'à 50pc de réduction des rendements, principalement dans les pays où la banane est utilisée pour la consommation locale.

Pendant des milliers d'années, les bananes cultivées n'ont pas eu de recombinaison sexuée. Fixées au point de vue génétique, elles n'ont pas la possibilité de s'adapter à de nouvelles conditions ou d'affronter de nouvelles maladies, comme le font les plantes à reproduction par graines.

Pour les variétés totalement stériles comme les Cavendish, il n'y a pas d'autre option que la transformation génétique. Au cours de la dernière décennie, des programmes d'amélioration ont été mis en place, produisant des bananiers avec des gènes de résistance aux principales maladies. La Belgique a été l'un des premiers pays à soutenir financièrement des efforts de recherche dans le domaine de la banane. C'est d'ailleurs à la KUL que se trouve la collection mondiale de la banane.

© La Libre Belgique 2003


 

 

 

Brésil - 2323a
Bélize - (1999)
Gabon - 34 - 45

 

 

 

 

 

 

Kenya - 439
Madagascar - 1057
Suriname - 1557

 

 

FDC

Somalie - 1968

 

La papaye

 

en savoir +


 

Brésil - 2324a
Tanzanie - 1727

Le citron

 

 

Gabon 34 - 45

 

 

 


 

 



Retour au sommaire

 

Copyright © HA.2000-2011

: 25/01/09 --> --> --> 25/01/09 --> --> --> --> 25/01/09 --> --> -->