Esculape

 

 

 

 

Esculape (en latin Aesculapius)
Dieu romain de la médecine
,

est identifié à l'Asclépios de la mythologie grecque.
Il est à la fois le héros et le dieu de la médecine antique

Appartenant à la troisième génération des Olympiens, Asclépios est le fils du dieu Apollon et de Coronis, une jeune beauté de Thessalie. Mais Coronis ne se montrant guère fidèle, Apollon la tue et confie leur jeune enfant au centaure Chiron pour qu'il l'élève.
Chiron enseigne à Asclépios tout ce qu'il sait dans l'art de la guérison, ce qui exigeait la connaissance des plantes, de la chirurgie, mais aussi l'intelligence et la compréhension des problèmes humains.
Lle jeune homme devient très vite un médecin réputé et fort célèbre.
Un jour, cependant, il pousse son art trop loin et ressuscite un mort : Zeus, pour punir ce crime impardonnable, projette sur lui sa foudre et le tue.

De nombreux temples sont érigés en son honneur tout au long de l'antiquité : ils reçoivent la visite de malades qui lui offrent des sacrifices et espèrent que le dieu les visitera en songe assimilé à l'Asclépios des Grecs pour leur indiquer les remèdes qui soulageront leurs maux...
Le culte d'Asclépios, sans doute originaire de Thessalie, se fixa principalement à Épidaure, dans le Péloponnèse, où se développa une véritable école de médecine dont les pratiques, surtout magiques, préparèrent l'avènement d'une médecine plus scientifique. Le plus célèbre des Asclépiades, c'est-à-dire des adeptes et descendants d'Asclépios, fut sans nul doute Hippocrate

Asclépios est souvent représenté debout tenant à la main un bâton de pèlerin, symbole du voyageur universel, avec un serpent enroulé autour du bâton. (Le serpent est symbole du savoir : le serpent, en
s ’insinuant dans les fissures de la Terre, était sensé connaître tous les secrets, les vertus des plantes médicinales, les mystères de la mort).
Asclépios eut aussi la révélation de la vertu des herbes médicinales.
Au caducée de cette première légende est venu s’ajouter le miroir, symbole de la prudence et de la sagesse.

 

 

 

 


 

 

 

 

Le charmant petit temple grec dédié à Esculape,
sur le lac artificiel de la villa Borghèse, est une oeuvre néoclassique d'Asprucci.

 

 

 

 


 

Grèce - 853
Grèce - 1236 - 1238
Chypre - 303

 

 

Albanie - 2129

Algérie - 366

Musée de Cherchel : sculpture romaine

Roumanie

FDC


Liens :

http://www.icml.org/wednesday/icahis6/grainger.htm

 

 



Retour au sommaire

Copyright © HA.2001

29/05/10 -->">8/08/07 --> --> --> --> --> --> --> -->