Pierre & Marie
Curie

 

..      

Marie & Pierre Curie

Physicienne française d'origine polonaise (Varsovie, 1867 - Sancellemoz, 1934)

Physicien français (Paris, 1859 - id., 1906)

Fils d'un médecin protestant, Pierre Curie ne fréquente d'abord ni école ni lycée. Ses parents, son frère puis un professeur ami de la famille se chargent de son instruction. Il rejoint finalement la Sorbonne où il passe sa licence de physique à l'âge de dix-huit ans. En 1880, il observe en collaboration avec son frère un phénomène important baptisé "piézo-électricité" selon lequel une pression exercée sur un cristal de quartz crée un potentiel électrique. En 1882, Pierre Curie est nommé chef de travaux à l'Ecole de physique et de chimie industrielle de Paris. Il travaille d'abord sur la symétrie et les répétitions dans les milieux cristallins puis s'intéresse au magnétisme. Dans sa thèse sur les Propriétés magnétiques des corps à diverses températures, il énonce la loi de Curie et définit le point de Curie, température au-delà de laquelle certains matériaux perdent leurs propriétés magnétiques. Ces travaux lui valent une chaire à l'Ecole de physique et de chimie en 1895.

La même année, Pierre Curie épouse Marie Sklodowska, une jeune polonaise venue poursuivre ses études scientifiques à la Sorbonne en 1892. Ayant obtenu sa licence de physique deux ans plus tard, Marie Curie est reçue à l'agrégation des sciences physiques en 1896. Elle s'intéresse alors de près aux récentes découvertes de Wilhelm Roentgen sur les rayons X et d'Henri Becquerel qui a découvert la radioactivité en 1896. Elle choisit comme sujet de thèse l'Etude des rayons uraniques. Elle observe les rayonnements du pechblende, minerai d'uranium, et découvre que ceux-ci sont plus intenses que ceux de l'uranium lui-même. Pierre Curie décide alors de mettre fin à ses recherches sur le magnétisme pour soutenir sa femme dans l'étude de ce phénomène. En 1898, ils publient leurs premiers résultats et annoncent la découverte de deux nouveaux radioéléments : le polonium et le radium. Les époux Curie passent les quatre années suivantes dans leur laboratoire de fortune. Leur but : extraire suffisamment de radium pour en déterminer la masse atomique. C'est chose faite en 1902 ; Marie présente le résultat dans sa thèse de doctorat en 1903 et reçoit la même année le prix Nobel de physique qu'elle partage avec son mari et Henri Becquerel. Elle est la première femme à recevoir un tel prix. En 1904, Pierre Curie obtient une chaire de physique à la Sorbonne et est admis en 1905 à l'Académie des sciences. Mais en 1906, il meurt brutalement, écrasé par un camion.

Marie se retrouve seule avec ses deux filles, Irène et Eve. Elle remplace Pierre à son poste de la Sorbonne et poursuit l'œuvre commune. En 1911, elle obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le radium et ses composés et devient ainsi le premier scientifique à avoir reçu deux prix Nobel. Pendant la Première Guerre Mondiale, elle dirige les services radiologiques de l'armée. En 1921, elle participe à la création de la Fondation Curie, département des applications médicales de l'Institut du radium, fondé dès 1914. Mais les expositions répétées aux rayonnements du radium qu'elle subit depuis des années ont finalement raison de sa santé. Marie Curie décèdera d'une anémie dans un sanatorium de Sancellemoz en 1934.

 

Le couple
au laboratoire.
 

 

Marie Curie-Sklodowska, Prix Nobel, a aussi été élevée au rang de Docteur Honoris Causa de Médecine et de Chirurgie Dentaire par le Polish Medical and Dental Association of America, en 1929, à Cleveland.

Les timbres :

Afghanistan - 1938


 

Pologne
2003 - n° 3839
(Timbre France n° 153)

 

Liberia - 667

 

 

Monaco - 732

 

 


 

 

 

Panama
1948 - n° 245

Pologne
1999 - n° 3506
Curie

Pologne
493

 

 

 

 

 

Pologne

FDC - 1982
(n° 2622-2625)
Prix Nobel

Marie Curie

Centrafricaine
1977 - n° 267
Pierre & Marie Curie
France - n° 402
Pierre & Marie Curie

  Guadeloupe
n° 139

Pierre & Marie Curie - Cancer

 

 

 



Retour au sommaire

Copyright © HA.2000-2011

: 10/11/09