Aristote 

 


 

Aristote philosophe grec
(Stagire, Macédoine, 384 - Chalcis, Eubée, 322 av. J.-C.)

" Il n'y a point de genie sans un grain de folie. "
[ Aristote ]

Philosophe et scientifique grec, élève de Platon, dont l'œuvre est à l'origine de la science et de la philosophie médiévale.

Fils d'un médecin à la cour royale, Aristote se rendit à Athènes à l'âge de dix-sept ans pour étudier à l'Académie de Platon. Il y demeura environ vingt ans, d'abord comme étudiant puis comme enseignant. À la mort de Platon en 347 av. J.-C., Aristote se rendit à Assos, cité d'Asie Mineure dirigée par Hermias, dont il devint le conseiller. Il fut le précepteur du jeune fils du roi, Philippe de Macédoine, le futur Alexandre le Grand de 343 à 342. En 340, lorsque Alexandre accéda au trône, Aristote retourna à Athènes et fonda sa propre école, le Lycée.

Comme maîtres et disciples discutaient la plupart du temps en se promenant dans la propriété du Lycée, Aristote et ses disciples furent appelés les péripatéticiens (qui signifie en grec "!se promenant!" ou "déambulant").

Œuvres

Dans ses premières années à l'Académie, Aristote utilisa la forme du dialogue, comme son maître Platon, forme qu'il abandonna ensuite. Aristote composa aussi quelques brefs travaux techniques, tels qu'un dictionnaire des termes philosophiques et un résumé des doctrines de Pythagore, dont quelques courts extraits ont survécu.

Ses travaux en sciences naturelles comprennent la Physique qui présente une grande quantité d'informations sur l'astronomie, la météorologie, les plantes et les animaux. Ses écrits sur la nature, les limites et les propriétés de l'être qu'Aristote appelait Philosophie première furent intitulés Métaphysique (v. 60 av. J.-C.) parce que, dans cette édition, ils faisaient suite à la Physique (meta signifie "après" en grec).

Méthodes

C'est peut-être en raison de l'influence de son père, médecin de profession, que la philosophie d'Aristote mit l'accent principalement sur la biologie, à la différence de celle de Platon qui privilégie les mathématiques.
Aristote pensait que le monde est constitué d'individus (substances) qui apparaissent dans les genres naturels fixes (espèces).

Une des contributions caractéristiques d'Aristote à la philosophie est sa conception de la causalité!; chaque chose, pensait-il, réclame plus d'une "!raison!" qui permette d'expliquer ce qu'elle est, pourquoi et où elle est.

Biologie

Près d'un tiers de l'œuvre d'Aristote porta sur la biologie :Histoire des animaux, les Parties des animaux, De la génération des animaux.
Aristote étudia les fonctions des différentes parties des animaux, qu'elles soient particulières à une espèce ou communes à toutes, et la reproduction.

Au IXe siècle apr. J.-C., des érudits arabes introduisirent Aristote en traduction arabe dans le monde islamique. Le philosophe hispano-arabe du XIIe siècle Averroès est le plus illustre des érudits arabes qui étudièrent et commentèrent Aristote.

Au XIIIe siècle, l'Occident latin s'intéressa de nouveau à l'œuvre d'Aristote et saint Thomas d'Aquin y découvrit un fondement philosophique de la pensée chrétienne. L'influence de la philosophie d'Aristote se fit sentir dans tous les domaines!; il contribua même à former le langage et le sens commun modernes.

Jusqu'au début du XXe siècle, la logique d'Aristote était encore tenue pour la seule logique. Jusqu'à la Renaissance et même au-delà, les astronomes et les poètes révéraient sa conception de l'univers.

 

 

 

 

 

 

 

Grèce - 22 b

 

Grèce - 1294

Grèce - 1298


 

 

 

 

 

Chypre - 488
Mali - 316

Espagne - 2478

 

 

 

 

(à suivre)

Mexique - 483 - 484 PA
Uruguay - 1996

 

 

Sierra Leone - 1983 - n° BF 14
Détail : Platon et Aristote

Raphaël





- Espagne n° 2478
- Grèce n° 1294 à 1297, 1794
. timbre de bienfaisance n° 23


 



Retour au sommaire

Copyright © HA.2000-2011
: 16/01/08