Apolline


Les timbres & les légendes

Un clic sur l'image pour l'agrandir

Le martyr de Sainte-Apolline

Augsburg 1470

L'illustration est une reproduction d'une gravure sur bois coloriée.

La signature de l'artiste se traduit par : " La maître à la dague ".

Collection Wessler de l'Académie Royale d'Odontologie de Stockholm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ne connaissons que peu de chose concernant Sainte Apolline, sainte catholique romaine. Le martyr de la sainte est décrit dans une lettre écrite en ± 249 d'Alexandrie par St Dyonisos. 
Il décrit une 'vierge âgée', Apollonia, qui a été arrêtée et eu les dents brisées car elle refusait d'abandonner le christianisme. 
Elle fut canonisée environ 50 ans après sa mort, et durant les croisades, elle fut considérée comme la patronne de la douleur associée aux dents.Beaucoup de peintures ont été faites d'elle-même ainsi que de son martyr. Elle est représentée comme quelqu'un traitant et extrayant les dents, ou comme une victime d'extractions dentaires. 

 

 

 

Sainte Polonia - Gravure italienne sur bois du XVe siècle,
d'après une reproduction de celle-ci datant du XVIIIe siècle.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 
Autriche - n° 1550 
Saint-Marin - n° 981
Guernsey - n° 290
 
   


 


 
  Italie 2007
Fête de Ste Apolline
  Autriche
1963 - n° 972

Cette minuscule chapelle dédiée à Ste Apolline, sainte patronne des dentistes, est l'église qui a le mieux résisté au temps. Elle se trouve sur le bord de la route, à St Saviours, presque exactement dans le même état qu'en 1392, date à laquelle elle a été bâtie par Nicolas Henry. Un ancien recteur de St Saviours a lancé un projet pour restaurer l'édifice et les fresques médiévales qui ont été retrouvées à l'intérieur.
Cette chapelle est maintenant restaurée et connue sous le nom de Chapelle de l'Unité.Dicton (le 9 février ) :

4-09-2012,
Bien souvent l'hiver nous quitte.

Photos personnelles (août 2008) !

intro
e

e

b   

 

d

 

a

 

a

 

d

f

                              

Le martyr de sainte Apolline d'Alexandrie.

 

 

Le martyr de sainte Apolline d'Alexandrie.

 

 

Sainte Apolline
Statuette pierre XVIe siècle
Origine bretonne
Hauteur 50 cm.

Iconographie Bland-a-Myl
( 13 images)

 

 

" Saint Apollonia "

par

Andy Warhol

(80 x 60 cm)

Apollonia

Warhol Andy
et le mouvement Pop Art

 

Peinture sur bois, moderne,
de Frédéric Davis (1965)
Hauteur : 0.98 cm.

Cette peinture semble être la plus récente représentation de cette sainte.

(Collection S. Popesco- Paris)

 

 

Gravure populaire sur bois
Fin XVIIIe siècle
Ecole espagnole.

Composition inspirée du XVIIe S.
A côté de la sainte, un petit bûcher rappelle son martyre.
Texte du cartouche "Sainte Apolline,vierge et martyre, avocate spéciale pour guérir les maux de dents. Divers évêques ont accordé 10 jours d'indulgence à ceux qui récitent un Pater et un Ave Maria devant la sainte ".

(Collection J. Angot - Paris)

Martyre de saint Apolline

Sculpture bretonne sur bois, polychrome, inspiration gothique.
XVIIe siècle

Interprétation naïve de son martyre.

Chapelle de la Houssaye, près Pontivy (Morbillan)

 

 
 

 

Ivoire
XVIIe siècle
Hauteur 22.5 cm
Origine inconnue, probablement germanique.

Collection S. Popesco - Paris

 

Peinture sur bois
Jacopo de Pontormo
XVIe siècle

Interprétation remarquable par sa simplicité et le dépouillement du costume presque paysan.

Collection Dr. Armretti - Viareggio

 

Peinture polychrome
fond or, sur bois
XVe siècle
Ecole française.

Motif d'encadrement d'un très grand tableau consacré à saint Michel.

 

Fresque polychrome
de
Pietro di Giovanni di Ambrogio
XVe siècle

(Florence-Musée Horne)

 

Peinture sur bois
Ecole italienne
XVe siècle
Attribué à Giorgio Vasari.

La sainte est ici représentée sous les traits d'une gracieuse jeune fille habillée à la mode et traitée dans les couleurs recherchées de ce siècle. On notera la petite tenaille symbolique et la présence d'un bijou pour retenir le voile.

(Collection J. Angot - Paris)

 
 
 

 

Vitrail XIXe siècle
Ce vitrail est composé de grandes figures (environ 2.50m) et est traité dans le genre Renaissance.

L'ensemble du vitrail représente, autour de la Sainte Vierge, 3 saints abbés et sainte Apolline remarquable surtout par la richesse de sa résille et de son costume orné de cabochons.

Cathédrale N.D.-du-Marais - La Feré-Bernard(Sarthe)

 

Dessin du XVIIIe siècle
Ecole française
Crayon bistre, rehaussé de gouache blanche
sur fond brun.

Composition à l'antique. En premier plan, la sainte tourne la tête vers la dent qu'elle contemple avec une douce résignation. Au second plan, scène de la fin de son martyre : sainte Apolline s'élance vers le brasier.

 

Gouache sur parchemin,
supposée du XVIIe siècle.
(Feuillet d'antiphonaire)

(ndlr :antiphonaire= Livre d'Église où les antiennes et autres parties de l'office sont notées avec des notes de plain-chant.)

Sainte Apolline est ici vêtue à l'antique et très classiquement des ses attributs symboliques : palme, pince, nimbe.

(Collection J. Angot - Paris)

 

Martyre de sainte Apolline
par J. Fouquet
XVe siècle.

Page du Livre d'Heures d'Etienne Chevalier.
Un des chefs-d'oeuvres de l'enluminure française.

(Musée de Condé - Chantilly)

 

Peinture sur bois
XVIIe siècle
S. 25 x 7 cm

Panneau d'un tryptique consacré à la Sainte Vierge. Le panneau opposé représente l'autre martyre d'Alexandrie : sainte Cathérine.

On notera, outre sa vêture à l'antique, sans nimbe, une chapelle qu'elle tient dans sa main gauche, symbole de l'église qui lui a été consacrée.

(Collection J. Angot - Paris)

 

 

Gravure sur bois coloriée,
imprimée à la mainà Nurenberg au milieu du XVIIIe siècle.L'original mesure 8.3 x 11 cm

Collection Wessler de l'Académie Royale d'Odontologie de Stockholm

Sainte Apolline

par LE COLAS

 

Aquarelle (9.8 x 6.2 cm)
sur parchemin,
de la main de R. Kock

Collection Wessler
de l'Académie Royale d'Odontologie
de Stockholm

Sainte Apolline

Image pieuse

 

a


Environs de Pontivy
Chapelle de Notre-Dame de la Houssaye
Vieille Statue de Sainte Apolline.

 

a


Chapelle de la Houssaye
près de Pontivy
Statue de Sainte Apolline (XV-s)
Le bourreau lui arrachant les dents.


a

 

France  
Sainte-Redegonde

 

a

 

France 
Sainte-Apolline

 

a

France

Sainte Apolline et ses 2 bourreaux.

Louis TOQUER

Sculpteur d'art populaire breton.

 

 
 

 

 

 
 
 

 


Retour au sommaire

Copyright © HA.2000-2012

: 4-09-2012